ASSOMPTION de la VIERGE MARIE
logo imprimer

ASSOMPTION de la VIERGE MARIE

Au centre de la rencontre de ces deux femmes de Palestine, il y a la présence de l’Esprit Saint. L’Esprit Saint permet à Elisabeth et à Marie d’exprimer une action de grâce. Elisabeth rend grâce pour la visite de sa cousine et surtout pour sa foi : « Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur » (Lc 1, 45).

Marie chante sa gratitude personnelle puis celle de tout le peuple de Dieu pour l’accomplissement des promesses de l’Alliance. Magnificat !

Oui, l’Esprit Saint a cette capacité de mettre sur nos lèvres les mots de la louange, les mots de la foi. Avec Marie, il nous faut accueillir les sollicitations de l’Esprit Saint et en même temps recevoir sa force. Marie est pour nous un modèle de disponibilité aux appels de l’Esprit, elle est pour nous un modèle de prière, un modèle de confiance pour la mission. En effet, Marie, par son chant de louange, le Magnificat, se situe dans une dynamique de justice et de tendresse, de contemplation et de marche vers les autres. Elle est pour nous un modèle ecclésial pour l’évangélisation (Pape François, La joie de l’Evangile, n° 288).

Marie est modèle pour l’évangélisation car elle s’est laissée conduire par l’Esprit, dans un itinéraire de foi, vers un destin de service et de fécondité.
Dans sa prière d’action de grâce, Marie évoque la bonté, l’amour, la miséricorde du Seigneur pour toutes les générations.

Quand nous chantons le Salve Regina, nous saluons Marie, mère de miséricorde. En mettant au monde Jésus, Marie a ouvert le chemin qui unit Dieu et l’homme, pour que celui-ci « ouvre son cœur à l’espérance d’être aimé pour toujours malgré les limites de notre péché » (Pape François, Le visage de la miséricorde, Bulle pour le jubilé, n° 2).
Marie est l’arche d’alliance entre Dieu et les hommes, « et ce sera pour nous un réconfort et un soutien lorsque nous franchirons, [le 13 décembre prochain] la Porte Sainte [de la cathédrale] pour goûter les fruits de la miséricorde divine » (Pape François, Le visage de la miséricorde, Bulle pour le jubilé, n° 24). En effet, dans chaque diocèse du monde, ce 13 décembre sera ouverte la Porte de la Miséricorde en raison de l’ouverture de l’Année Sainte qui débutera à Rome le 8 décembre et qui correspondra au 50e anniversaire de la conclusion du concile œcuménique Vatican II.
A cette mère de miséricorde est associée l’attitude de la mère qui a pris soin de son fils, et qui « prend soin désormais de ce monde blessé, avec affection et douleur maternelles » (Pape François, Encyclique ’Laudato si’ ’, n° 241). Marie a effectivement pleuré la mort de Jésus, « maintenant, écrit le pape François dans son encyclique sur la sauvegarde de la maison commune, elle compatit à la souffrance des pauvres crucifiés et des créatures de ce monde saccagées par le pouvoir humain. Totalement transfigurée, elle vit avec Jésus, et toutes les créatures chantent sa beauté. Elle est la Femme « enveloppée de soleil, la lune est sous ses pieds, et douze étoiles couronnent sa tête » (Ap 12, 1). Élevée au ciel, elle est Mère et Reine de toute la création. Dans son corps glorifié, avec le Christ ressuscité, une partie de la création a atteint toute la plénitude de sa propre beauté. Non seulement elle garde dans son cœur toute la vie de Jésus qu’elle conservait fidèlement (cf. Lc 2, 51.51), mais elle comprend aussi maintenant le sens de toutes choses. C’est pourquoi, nous pouvons lui demander de nous aider à regarder ce monde avec des yeux plus avisés ».

En cette fête de l’Assomption, nous demandons à Marie d’intercéder auprès de son Fils pour que nous sachions trouver la parole et le geste de pardon, de soutien, d’aide, d’amour lorsque nous nous trouvons en face de frères et sœurs blessés.
Nous lui demandons aussi d’intercéder auprès de Dieu créateur afin qu’il nous donne le courage d’être des protecteurs du monde et non des prédateurs et que nous sachions semer la beauté et non la pollution et la destruction (d’après la prière finale de l’encyclique ’Laudate si’ ’).

Marie, Mère de l’Evangile vivant, source de joie pour les petits, prie pour nous. Amen. Alléluia !

Daniel jamelot



Actus

Proposition paroissiale : Spectacle JESUS

Samedi 27 janvier :

Spectacle JESUS de Pascal Obispo, à Nantes.

La (...)

Denier de l’église

Merci à vous qui apportez votre soutien à notre église diocésaine par votre (...)

Dans la même rubrique

0 | 5

Je t’exalte ô roi mon Dieu
le 24 novembre 2017
Prière du Jubilé
le 4 juillet 2017
Apprends-nous à attendre
le 20 juin 2017
APPRENDS-MOI, SEIGNEUR
le 20 mai 2017
Chanson de Paix
le 20 avril 2017

Saint du jour



pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce Mentions légales



2016-2017 © Les paroisses catholiques de saint lo - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.17